Le Grand Oral du Baccalauréat

26 novembre 2020 par Denis Duperthuis

Le Grand Oral est une nouvelle épreuve à laquelle vont devoir se confronter les élèves de Terminale, toutes disciplines confondues. L’école s’était donnée traditionnellement pour mission principale de faire entrer les enfants dans la culture de l’écrit[1], force est de constater que l’oral retrouve ses lettres de noblesse.

Cette nouvelle épreuve n’est pas anodine, d’après le Bulletin Officiel de l’Education Nationale, Celle-ci fait partie des 5 épreuves finales du baccalauréat (60% de la note finale) et compte avec un coefficient 10 en voie générale ou 14 en voie technologique. Il est donc impensable de faire l’impasse sur une bonne préparation. 

Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement
Et les mots pour le dire arrivent aisément

Nicolas BOILEAU

Comment est organisée l’épreuve ? 

Le Grand Oral dure 20 minutes, avec 20 minutes de préparation préalable et se tient devant un jury constitué de deux professeurs. Un professeur de la spécialité de l’élève et un professeur de l’autre spécialité ou d’un des enseignements communs. 

Pendant les 5 premières minutes, le candidat présente la question choisie parmi les deux préparées en cours d’année et doit y répondre. L’élève peut avoir préparé un support pour le jury mais l’épreuve se déroule sans notes. 

Place à l’échange !

Dans un deuxième temps, et pendant 10 minutes, le jury échange avec le candidat afin d’évaluer les qualités d’écoute et les compétences argumentatoires en relation avec les connaissances des spécialités suivies en classes de 1ere et de Terminale. 

Focus sur le projet d’étude et le projet professionnel !

Les 5 dernières minutes ont pour objet de se concentrer sur l’avenir du candidat qui doit faire le lien entre la question traitée lors de l’épreuve et son futur projet d’études ou son projet professionnel. 

Qu’attend-on des candidats ? 

On attend des candidats qu’ils soient engagés dans la parole en mobilisant un vocabulaire varié, riche et précis, que le discours soit fluide, efficace, développant des propositions dans le respect du temps imparti. De plus, les connaissances doivent être maîtrisées et bien exposées. Les qualités d’argumentation et d’écoute seront particulièrement sollicitées, tout comme la pertinence du propos. 

Comment s’y préparer ? 

Il est prévu que des compétences orales soient travaillées désormais tout au long de la scolarité et de façon plus poussée encore au dernier trimestre de la classe de Terminale lors des cours d’enseignement de spécialité. 

Il est évident cependant que les candidats devront se préparer le mieux possible pour cette nouvelle épreuve qui détonne. Il sera nécessaire de trouver rapidement des solutions d’accompagnement ou des ressources spécifiques afin de mettre toutes les chances de son côté. Il faudra aussi mobiliser les élèves sur cette épreuve…. Et pourquoi pas par le jeu ?


[1]Sylvie Plane – Les Cahiers Pédagogiques 31 Août 2015

L'AUTEUR :
Denis Duperthuis D’abord conseiller en formation pendant une vingtaine d’années dans un OPCO de branche, j’ai donné un nouveau tournant à ma carrière en créant ma structure, DEBLOCK COMPETENCES, en 2018. Depuis, j’accompagne mes clients, TPE-PME dans leurs projets de développement de compétences en proposant un appui RH externalisé. Je soutiens depuis l’origine le projet des Autrement dit qui fait le pari de réintroduire l’humain au coeur du sujet, au centre du jeu.
Inscription à notre lettre d'information

Qu’est-ce que le jeu peut vous amener…dans la vie, dans l’éducation, au travail ? Inscrivez-vous à notre newsletter, vous découvrirez des sujets que le jeu peut sublimer, transformer, accompagner…
Ne perdez pas une miette de nos nouveautés, nos articles, nos chroniques, nos interviews !




    Vous affirmé avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription.

    KIECLAIRE PLUS